18 mai 2011

LPC

Enseignant du secteur de Soyaux,

Je considère :

* que le Livret Personnel de Compétences  (LPC) est un fichier de traitement automatisé des données qui appartient à l'État et aux sociétés privées qui le gèrent, et non plus à l'élève et à sa famille (comme les outils passés ou actuels) qui n'auront accès qu'à une copie.

* que le LPC est un fichier numérique qui permet de tracer les enfants et d'exploiter des renseignements scolaires et extra-scolaires les concernant, et qui fichera la personne tout au long de sa vie, tel un CV électronique  hors de sa portée.

* que le LPC procède d'un système binaire (validé/non validé), qui ne laisse aucune place à la nuance, à la progression de chacun et à l'évaluation formative.

* que le LPC nécessiterait un temps énorme consacré à l'évaluation au détriment des phases de recherche nécessaires aux apprentissages.

* que le LPC transforme l'enseignant en instrument de contrôle social et culturel. Cela lui retire sa capacité d'exercer la liberté pédagogique qui est la base de son métier.

* que le LPC permet de lier les résultats des élèves à l'évaluation des enseignants, et d'établir un classement des écoles et des enseignants, ce qui dénature l'acte pédagogique.

J’affirme :

* que le Droit à l'oubli et le Droit à l'erreur sont indissociables du respect de la vie privée et de la construction de chaque être humain.

* que, face à la généralisation de la compétition, la coopération entre pairs est indispensable.

* que nous devons rester des Hommes libres enseignant à des Hommes libres, et non devenir de simples exécutants.

* que l’enjeu de ce début de siècle est de former tous les élèves et donc le peuple aux technologies numériques et leurs applications, leurs enjeux, leurs risques, leurs fonctionnalités en opposition à un enfermement dans des fichiers inaccessibles.

* que l'école publique doit rester le lieu de la préparation et de la mise en oeuvre de la devise républicaine LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, dont les principes seraient reniés par la mise en place du LPC.

Je refuse,  en conscience, de remplir ce Livret Personnel de Compétences

car «  il est une atteinte à ce qu'il y a de plus précieux dans l'aventure humaine : la possibilité de devenir autre.  » Albert Jacquard

Fait à Soyaux, le ……………
Nom : …………………………
Prénom : ……………………..
Établissement : ………………

Posté par programme2008 à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LPC

Nouveau commentaire